Processus Électoral et Référendaire: les personnes handicapées ont leur mot à dire

Processus Électoral et Référendaire:  les personnes handicapées ont leur mot à dire


L’intégration des personnes handicapées fait partie des grandes préoccupations du gouvernement haïtien dans le sillage des prochaines joutes électorales.

En effet, dans la perspective de l’intégration et de la participation des personnes handicapées au processus référendaire et électoral, une importante rencontre s’est tenue au CEP, entre des conseillers et la Secrétaire d’Etat en charge des personnes handicapées, Madame Soinette DESIR. 

Le projecteur est braqué sur cette catégorie de citoyens, trop souvent marginalisés dans la société haïtienne. L’objectif fondamental de cet effprt réside dans l’intérêt de permettre aux handicapés Haïtiens de jouir pleinement de leur droit civil et politique par l’intégration sociale de façon authentique.

Cette rencontre, qui portait, notamment sur l’intégration  des personnes à mobilité réduite, a permis aux responsables des deux institutions de définir tout un ensemble de “mécanismes appropriés devant faciliter à cette catégorie de votants, d’exercer leur devoir de citoyen” selon la Présidente, Guylande MESADIEU.  

Dans son intervention, la Secrétaire d’Etat, Soinette DESIR, a relaté l’absence de données sur les personnes à mobilité réduite et le fait que le formulaire d’enregistrement de l’ONI ne contient aucune case y relative. 

La Secrétaire d’Etat fait le plaidoyer en ce qui concerne le vote anticipé capable d’aider dans une large mesure les personnes à mobilité réduite de remplir leur devoir civique.

Par ailleurs, la proximité demeure un atout majeur à leur participation. Les cas de changement de Centres de vote, devraient être envisagés, également, a-t-elle poursuivi. 

Le volet de sensibilisation devrait toucher les personnes handicapées, en vue de susciter leur intérêt à participer au processus. Il convient, dans une large mesure, que les informations sur le processus soient disponibles et accessibles.

L’intégration et la participation des personnes handicapées au processus, passent également par la formation du personnel vacataire, affecté tant au centre d’appel qu’aux centres de vote. Cet aspect de la formation est pris en charge par la Secrétaire d’Etat. 

Ainsi, les parties conviennent que l’Office national d’identification ainsi que des organismes internationaux apportent leur appui en vue de l’effectivité de l’intégration et de la participation des personnes handicapées au processus référendaire et électoral. 

Plusieurs personnalités ont pris part à cette rencontre conduite par la Présidente du Conseil,  la Conseillère Marie Rosemène PIERRE, les Conseillers Guy ROMEUS, Antonio DETIL, le Directeur exécutif, Max DELICES et le Directeur de cabinet de la Présidente, Dr Vogly POGNON.

Dieury Ralph ANTOINE

Leave a Reply

Your email address will not be published.