Nouvelle Constitution: Le CCI priorise la participation des secteurs et des acteurs de la société

" Il n'y a rien de nouveau sous le soleil. Le Comité ne va pas travailler à partir de zéro. Beaucoup de réflexions ont été produites, certaines fort remarquables, ces dernières années, sur la constitution qu'il nous faudrait. Il va falloir en tenir compte, parallèlement à notre culture politique et à nos traditions, à l'équilibre des pouvoirs, à la place des femmes dans notre société, à la diaspora haïtienne, multiple et diversifiée, à la nécessaire modernisation de notre système politique et à travers des normes strictes et rénovées." Ex-Président Boniface Alexandre, Président du CCI

Nouvelle Constitution: Le CCI priorise la participation des secteurs et des acteurs de la société

Le CCI a déja rencontré des représentant de plusieurs secteurs de la société et des institutions publiques et universitaires en vue de l’élaboration de l’avant-projet qui sera lui aussi soumis aux différents acteurs et regroupements de la société avant l’organisation du vote référendaire. L’ONI, le CEP, Experts haitiens et étrangers, Anciens parlementaires, représentants des Droits Humains, représentants de la diaspora etc. continue d’apporter leur contribution pour l’élaoration d’un texte qui tient compte des réalités haitiennes et l’urgence d’un nouveau départ.

Le but de ces rencontres selon le comité est de recueillir leur point de vue concernant le projet. Dans diverses interventions des intervenants diffusées sur des chaines de télévision et à partir des media en ligne, les invités ont fait part de leur point de vue et souligner l’ambiance inclusive et ouverte qui domine les discussions avec les membre du comité consultatif présidé par l’ancien Chef de l’Etat Boniface Alexandre. Ce dernier continue de rappeler sa fierté de pouvoir servir son pays et renouvelle sa garantie de ne ne travailler que dans l’intérêt de la nation et non d’un homme ou d’un groupe d’hommes.

Dans une interview exclusive accordée cette semaine au quotidien Le Nouvelliste, le président Boniface a repondu aux questions de la doyenne de la presse haitienne et a rappelé l’importance de tels travaux en ce carrefour historique: “La Constitution de 1987 était une réponse émotionnelle fort compréhensible suite à la longue période d’exercice d’un pouvoir autocratique par les Duvalier. Tout artifice ou recettes qui pouvaient réduire le pouvoir du président de la République ont été jetés dans la Constitution sans souci de cohérence et d’applicabilité. Ceci a rendu le pays ingouvernable.

A cet effet, la démarche devant aboutir à l’adoption, par le peuple haitien, d’une nouvelle constitution devient l’affaire de chaque citoyen haitien, c’est ainsi que la priorité a été accordée à la consultation permanente et la participation des différents secteurs de la société pour aboutir à un travail inclusif. Les rencontres se sont intensifiées au cours des deux dernières semaines avec des consultations et discussions en série sur le meilleur régime politique pour Haiti, la stabilité politique, la bonne gouvernance, la justice sociale et l’intégration de tous les haïtiens.

HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.