Nouvelle Constitution, la diaspora embrasse le projet

Nouvelle Constitution, la diaspora embrasse le projet

Après l’intervention directe de la fédération de la diaspora (HDF) auprès des membres du Comité Consultatif indépendant le 20 Novembre, ce fut le tour des haitien vivant en République Dominicaine d’épouser le projet de la nouvelle constitution et rappeler leurs revendication: « Nou vle pote kole, nome, vote, poze kandida tou ».

Ce résumé de plus de trente ans de frustration a été présenté dans une pièce jouée en présence du ministre haitien des affaires étrangères en visite à Santiago de los Caballeros, bastion des étudiants haitiens en RD. Le crédo a été ovationné par l’assistance et le chancelier a du donner la garantie que son gouvernement est pour des droits civiques et politiques des haitiens de la diaspora aussi.

Le vendredi 20 novembre, le CCI a rencontré une délégation de la diaspora haïtienne, composée de Bernard Lauredan, Wesley Madhere, Christian Jeanty, Ford Eloge, Edwige Darras Pierre, Yanick Martin, Micholson Chery et Bernadette Durand. Les membres de cette délégation, représentant la Fédération de la Diaspora Haïtienne (HDF), ont souligné le décalage entre leur rôle économique et le fait de ne bénéficier quasiment d’aucun droit politique en Haiti. Ils s’accordent à dire que le projet de nouvelle Constitution est un premier pas pour y remédier. Le CCI leur a promis de se pencher notamment sur les questions relatives à la nationalité dans la Constitution de 1987 (Art. 11,14 et 15) afin d’apporter des évolutions pouvant améliorer les droits politiques de la diaspora.  

HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.