Martelly fait danser New York

Martelly fait danser New York

En effet, NY c’est si vaste. Il a, du moins, fait danser la communauté haitienne mobilisée ce dimanche après-midi. L’Eisenhower Park, situé au 1899 Park Boulevard, Westbury, NY, a accueilli Sweet Micky, le 1e septembre. Et ce fut la fête. L’ancien Président de la République, artiste de son état, a ainsi défié l’espérance de ses détracteurs pour marquer, une fois de plus, le traditionnel Haitian Labor Day Fest de New York. Il s’agit de la 7e édition.

Dans une performance mémorable retenue par Haiti Hebdo, l’ancien président, toujours taquin, s’est moqué de ses détracteurs sans pour autant user de propos grivois. Le public, du Parc Eisenhower qui n’en demandait que ça, a vibré pendant des heures sous des notes propres à Sweet Micky, en complicité avec Richard Cavé et KAI.

Connu pour être l’un des plus grands animateurs de sa génération, le chanteur-président a été ouvertement critiqué par des opposants qui ont même écrit au Maire de la ville, lui demandant d’interdire la participation de Michel Martelly au festival. Il espéraient renouveler une expérience faite à Montréal, où l’année dernière, le président aurait du faire marche arrière et annuler un concert.

Il y a tout un mélange entre un militantisme politique voilé de sympathisants de l’opposition et la défense de certaines valeurs morales soulevées quant il s’agit de Sweet Micky. Mais l’artiste, de plus en plus controversé, qui a également dirigé le pays, n’arrête pas de drainer la foule des fans et de séduire les jeunes, curieusement des femmes.

HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.