L’OPC invite la justice à agir en faveur de toutes les victimes d’assassinat, dont Jovenel Moïse

L’Office de la Protection du Citoyen (OPC) exhorte la justice haïtienne à poursuivre les enquêtes relatives à l’assassinat de Jovenel Moïse sans se laisser intimider. Dans une note rendue public le 1er août 2021, elle souhaite que justice soit rendue à toutes les victimes d’assassinat.

L’OPC critique le fait que depuis environ trois décennies, la population haïtienne n’a jamais pu assister à un procès criminel d’assassinat spectaculaire. Selon l’institution, cela est dû au fait que les présumés assassins identifiés ne sont jamais poursuivis ou du fait que certains, arrêtés par la police, ont été libérés par des juges sous aucune forme de procès.

Toutefois, l’OPC dit noter avec attention les avancées faites dans le cadre du dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse. Il invite au passage la justice haïtienne à ne pas se laisser intimider dans la quête de faire la lumière sur ce crime ignoble. Ainsi, l’OPC enjoint la justice de poursuivre et de sanctionner tous les coupables, les auteurs intellectuels et matériels de ce crime.

Ayant dressé une liste d’une trentaine de victimes d’assassinat enregistrées au cours de ces trois décennies, l’OPC exige aussi que justice soit rendue à leur famille. Le bureau de l’Office de protection du Citoyen a aussi demandé au Premier Ministre Ariel Henry de traduire ses beaux discours en actions concrètes afin de faire avancer le dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse.

Eddyson Varain

Leave a Reply

Your email address will not be published.