Les enquêteurs de la DCPJ sont traités en parents pauvres, selon Pierre Espérance

Les enquêteurs de la DCPJ sont traités en parents pauvres, selon Pierre Espérance

Le défenseur des droits humains Pierre Espérance a indiqué, dans un entretien rapporté par Le Nouvelliste le 5 août 2021, que les conditions de travail des enquêteurs de la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) ne sont pas réunies.

À croire M. Espérance, la DCPJ ne met que 500 gourdes disponibles par jour pour la nourriture de chaque enquêteur en mission. Aussi, selon ses dires, c’est à ces agents enquêteurs de se débrouiller pour trouver un commissariat pour dormir, alors qu’ils sont en mission.

Le secrétaire exécutif du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) affirme également que l’État haïtien dépense plus de deux milliards de gourdes pour les renseignements. Cependant, l’enveloppe allouée à la DCPJ à cet effet ne dépasse pas un million de gourdes par mois. Ces milliards sont séparés entre le Palais National, La Primature, le ministère de l’Intérieur et l’ex président Michel Joseph Martelly, d’après, Pierre Espérance.

E.V.

Leave a Reply

Your email address will not be published.