Le SEMANAH continue sa marche vers la modernisation du secteur maritime

Le SEMANAH continue sa marche vers la modernisation du secteur maritime

Le Directeur Général du Service maritime et de navigation, SEMANAH, Eric Prévost Jr. continue de mettre les base de ce qu’il appelle une série d’actions structurantes visant la modernisation du secteur maritime en Haiti. Ce mardi 29 décembre a été l’occasion de l’inauguration d’un nouveau bâtiment devant loger le bureau central de cette institution située désormais à Torcelle. Le DG, enthousiaste, a confié à Haiti Hebdo que ces démarches entrent dans le cadre de la vision du Président Jovenel Moise dont le rêve est de mettre les bases en vue d’élever le SEMANAH à la dimension des institutions de service maritime de la région.

En cette Occasion le DG a fait dire une messe d’action de grâce et partager avec l’assistance et les media sa grande vision du secteur et les actions déjà entreprises en vue de sa modernisation. Le bâtiment qui logeait le service au Bicentenaire a été détruit lors du séisme du 12 janvier et le SEMANAH s’était établi, depuis à Delmas 31. Ce nouveau bâtiment va permettre une économie de 2.5 millions de gourdes, de frais de loyer par an, à l’Etat haïtien.

Eric Prévost a, entre autres, cité la remise en fonction de plus d’une douzaine de phares, le démarrage de la construction de l’important phare du Mole Saint-Nicolas, la formation continue du personnel travaillant et bien d’autres actions en guise de bilan.

Sa plus grande satisfaction sera l’aboutissement bientôt de la construction de la première école des métiers de la navigation en Haiti. Le campus sera logé dans la commune de Cabaret qui lui a offert un terrain à cette fin.

Mais pour Eric Prévost qui en appelle à la collaboration de tous les partenaires, il y a encore du chemin à faire pour aboutir à “la modernisation et le développement de la flotte maritime nationale, la construction d’une cale sèche, la protection efficace des zones côtières, la gestion de la pollution marine; la création d’un système d’assurance maritime; la construction des bureaux des représentations territoriales; le renforcement des capacités de réponse du SEMANAH en cas de naufrage nautique et la construction des embarcadères”.

HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.