La Police nationale d’Haïti (PNH) a annoncé ce samedi l’élimination du deuxième chef de gang du groupe “krache dife”, Manoli, ainsi que huit autres personnes dont un policier lors d’une opération policière menée à Delmas 75 ce matin dans une maison. Selon la PNH une quarantaine de personnes ont été épinglées pour les besoins de l’enquête.

La PNH annonce ce samedi 28 août 2021, dans une note que “le numéro 2 du gang de “Krache dife” connu sous le nom de “Manino” alias “ Gros Roche” auteur de plusieurs actes de banditisme, dont assassinats, viols, vols à main armée et incendies a été mortellement touché dans des échanges de tirs avec la police».

Selon la PNH, lors de cette opération, “huit(8) autres individus dont un policier, faisant partie de ce gang basé à St-Matin, fût stoppés durant l’opération menée tôt ce matin du samedi 28 août 2021 dans une maison à la rue Albert Jode située entre Caradeux et Puits-Blain où ces dangereux criminels participaient à une fête baptisée “Black Party”.

“La police a confisqué cinq (5) armes à feu dont quatre (4) pistolets et un (1) revolver; cinq (5) véhicules. Une quarantaine de personnes a été interpellée pour les besoins de l’enquête”, informe la PNH.

La PNH a fait savoir que “le nommé “Manino” était activement recherché par la police notamment pour son implication présumée dans des actes d’assassinats contre plusieurs policiers dont l’attaque armée à la date du 6 juin 2021 contre le sous-commissariat de Portail Saint- Joseph au cours de laquelle 3 policiers ont été lâchement assassinés.

La PNH réitère sa volonté de poursuivre des gangs en déclarant que “ce coup de filet de la PNH s’inscrit dans le cadre de l’intensification de l’ordre d’opération mis en place par le commandant en chef de la PNH, Léon Charles consistant à traquer les membres des gangs armés peu importe l’endroit où ils se sont retranchés”.

À noter que, le groupe de gang “krache dife” dont Manoli était le numéro 2 était fédéré au groupe “G9 an fanmi e alye”, association de groupes armés qui sème la terreur dans la capitale.

Haïti Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.