Jovenel Moise, Président d’Haiti

Enfin, le dossier relatif à l’assassinat du président Jovenel Moïse a trouvé preneur. Le juge d’instruction du Tribunal de Première instance, Mathieu Chanlatte a été désigné ce lundi 9 août par le doyen du Tribunal de Première instance.

Le juge Bernard Saint-Vil, qui devait annoncer depuis le jeudi 5 juillet le choix du magistrat instructeur, ne pouvait pas respecter le délai qu’il s’était fixé du fait que les juges sont réticents à l’instruire l’épineux dossier de l’assassinat du président Jovenel Moïse.

Trois juges d’instruction auraient décliné l’invitation du doyen du tribunal de première instance de Port-au-Prince à enquêter sur l’assassinat de Jovenel Moïse.

Après un mois et deux jours de l’assassinat crapuleux du président Jovenel Moïse, le juge Mathieu Chanlatte se lance afin d’instruire l’affaire où plusieurs personnalités sont déjà sous les verrous et passé aux aveux.

Le juge Mathieu Chanlatte est le juge qui a été chargé d’instruire le litige opposant l’État haïtien à la SOGENER. Il a été également en charge du dossier de la carte Dermalog mais avait désisté.

Mathieu Chanlatte accepte un dossier que, bien avant lui, au moins trois autres juges avaient refusé. Ce, en raison du caractère politique et juridique sensible du dossier de l’assassinat de Jovenel Moïse.

Jovenel Moïse a été assassiné à son domicile par un commando armé dans la nuit du 6 au 7 juillet.

Eddyson Varain

Leave a Reply

Your email address will not be published.