Vous avez dit rentrée scolaire?

Vous avez dit rentrée scolaire?

On ne s’y attendait pas aussi rapidement. L’été s’est effritée comme un coup de vent. On a l’air d’être pris de court, disent certains parents.  Eh oui! Réveillez-vous, c’est la rentrée scolaire 2018 – 2019.

C’est l’heure de la mesure. Le temps du tri entre pauvres et plus pauvres. Le temps de compter les grandes et les petites écoles. L’école de la noblesse, du clergé et celle du peuple. Ce 3 septembre,  comme à chaque année, elle arrive en face comme un ennemi, une bouée de sable mouvant. Il y en a qui la voyait déjà à moitié voilée. D’autres pas du tout. Celles qui n’ont pas encore préparé les effets scolaires de leurs progénitures et ceux qui ne savent pas comment s’ y prendre. Une vie consacrée à travailler sans emploi, à mendier parfois, pour se payer l’éducation de ses enfants. Survivre dans la “brasse”. Gérer la misère. Et ça concerne la majorité de la population. On n’est jamais prêt pour la rentrée. L’école est un fardeau trop lourd pour les citoyens de ce pays à mille problèmes.

Avec les années, ça va de mal en pis.
On avait l’habitude, jadis, de voir une ville en mouvement. Des marchés remplis de monde, tant bien que mal. Mais ce weekend, c’est le calme plat et le bruit strident d’un soleil implacable.

Jour J-3 de la rentrée scolaire, rien ne bouge pour certains parents. Et pour ceux de la fonction publique qui attendent la subvention, dite 13e mois, le suspense s’est prolongé. Ils vont devoir attendre encore. Mais la rentrée c’est pour lundi.

D’après la note de presse du Ministère de l’Economie et des Finances (MEF), les chèques des fonctionnaires et “contractuels” seront disponibles les 3 et 4 septembre, ensuite, les 5, 6, 7 et 8. Le salaire régulier d’aout tarde bien sûr.
La rentrée de lundi ne serait pas pour tout le monde.

Tous les ans, l’Etat ou les gouvernements font du cosmétique en distribuant des fournitures dans de rares écoles à grand renfort de publicité. Non! Mais sérieusement, à quand l’école pour tous au pays des haitiens?

Stacy Tertulien

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.