La Police Nationale d’Haïti déterminée dans la poursuite des bandits, a déclaré le DG de la PNH, Léon Charles

Le Directeur General a.i de la Police Nationale d’Haïti(PNH), Léon Charles, a déclaré ce lundi 6 septembre 2021, lors d’une conférence de presse, que la durée de vie d’un bandit ne dépasse pas trois ans. Par ailleurs, il affirme que la PNH est déterminée à mettre les bandits hors d’état de nuire, précisément ceux du groupe “Krache dife” qui ont déjà tués 5 policiers et attaqués 4 commissariats.

Quelques heures après que le groupe “krache dife” a fait parler la poudre au centre-ville de Port-au-Prince, le Conseil Superieur de la Police Nationale (CSPN), dit prendre acte de la remontée de l’insécurité, et entend passer à l’action, en vue de mettre les bandits hors d’état de nuire.

Le numéro Un de la PNH,

Léon Charles, affirme que “la PNH n’entend pas baisser la garde dans la chasse aux bandits qui sèment le terreur au sein de la population haïtienne”.

“La PNH a déjà localisé leurs repère. Peu importe l’endroit où ils se cachent, les forces de l’ordre les retrouveront, puis les placeront en prison, et derrière les barreaux”, a fait savoir Léon Charles.

Le DG a.i de la PNH, Léon Charles, en a profité de loccasion pour applaudir l’opération policière qui a conduit à stopper “Manilo” le deuxième chef de gang du groupe “krache dife”. Selon lui, la PNH est à la trousse du groupe de gang “krache dife” qui a déjà tué 5 de nos policiers et attaqués 4 commissariats.

Lors de cette conférence de presse, le DG a.i de l’institution policière confirme que, la PNH a enregistré une fusillade qui a coutée la vie à trois personnes, au niveau de Delmas 43, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 septembre 2021. Il affirme que la PNH a déjà recueillir des informations de ce drame.

Il lance une mise en garde contre tous les bandits qui se font passer pour des gens honnêtes. Sur ce point, “la durée de vie d’un bandit ne dépasse pas 2 à 3 ans” en soutenant que “l’objectif de la PNH est de les stopper”, dixit Léon Charles.

Le directeur général réaffirme la volonté de la PNH qui s’engage profondément dans la poursuite des groupes armés visant à mettre la main aux collets de ces bandits. “Nous, au sein de la PNH, nous prenons très au sérieux les menaces des bandits proférées à l’encontre des prisons, au centre-ville et sur la route de l’aéroport. La PNH est présente et elle veut faire régner la paix”, a t il souligné.

Léon Charles lance un appel à la population qui veut vaquier à ses activités, d’apporter son support à la PNH pour freiner la vague d’insécurité qui s’intensifie dans le pays.

En ce qui à trait au cas de kidnaping qui ne cesse d’augmenter, le DG a.i de la PNH dit être au courant des récents cas d’enlèvement, et annonce que la PNH est en train de se renseigner sur ces cas. Toutefois, il demande à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) d’utiliser des matériels et équipements récents de derniers technologiques afin de bien faire le travaille visant à rendre possible l’appréhension de ces bandits.

Soulignons que ce lundi le centre-ville de Port-au-Prince, le boulevard Toussaint Louverture communément appelé route de l’aéroport a connu des heures de tension, où les bandits ont fait résonné leurs calibres.

Rédaction Haïti Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.