La PNH annonce avoir repris le contrôle du commissariat de Martissant par des agents de l’unité BOID et UDMO

Après deux mois d’absence de la police au commissariat de Martissant, provoqué par le conflit des groupes armés, la Police Nationale d’Haïti (PNH) annonce que des agents de l’unité BOID et UDMO ont repris le commissariat de Martissant depuis le jeudi 5 août 2021, et que trois blindés sont en va-et-vient en permanence, permettant la reprise des activités. La PNH dans cette note, en a profité de l’occasion pour démentir les allégations, faisant
croire que les policiers ont été repoussés par les bandits lors de cette opération.

Dans une note parue ce dimanche 8 août 2021 sur la page Facebook de l’institution policière, la PNH informe à la population que les forces de l’ordre ont repris le contrôle du commissariat de Martissant. ”Des policiers affectés aux unités spécialisées dont BOID et UDMO occupent depuis le jeudi 5 août 2021, le commissariat de Martissant. Trois blindés de la PNH sillonnent la voie principale pour faciliter la reprise de la circulation, pertubée depuis plusieurs semaines, en raison du conflit armé opposant deux gangs rivaux évoluant dans l’entrée Sud de la capitale”, lit ont dans cette note.

La PNH met fin aux rumeurs, portant à croire que les policiers ont été contraints par les bandits lors de cette opération. “La Police Nationale d’Haïti continuera d’assurer une présence active dans cette zone et demande à la population et aux médias en particulier de faire attention aux rumeurs faisant croire que les policiers ont été contraints d’abandonner le commissariat ce dimanche 8 août 2021”, dément la PNH dans la note, indiquant que “Ces fausses “informations” visent à entraver les efforts de la Police Nationale pour prendre le contrôle de la situation à Martissant en mettant tous les bandits armés hors d’état de nuire”.

“La Police Nationale renouvelle sa détermination à mobiliser toutes ses ressources et à multiplier ses interventions dans ce vaste quartier en vue de créer un climat de paix où la population pourra tranquillement vaquer à ses occupations”, conclu la note.

À rappeler que, depuis deux mois l’entrée sud de la capitale est paralysée par l’affrontement de deux groupes armés dans un conflit terrien, qui a poussé des résidents de Martissant à se réfugier à fontamara, et dans d’autres coins du pays.

Haïti Hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.