La rareté de la gazoline persiste : 1 000 gourdes pour un gallon

Pour l'instant, le marché informel continue de faire leur beurre au détriment des consommateurs.

La rareté de la gazoline persiste dans le pays. Les pompes sont encore à sec pourtant le commerce de la gazoline prend chair aux abords des trottoirs où des individus profitent de la rareté pour alimenter le marché noir.

À certains endroits dans la capitale et surtout dans les villes de province, le gallon de la gazoline se vend à 1000 gourdes, quasiment 5 fois le prix normal.

Le BMPAD avait annoncé samedi dernier l’arrivée au pays du bateau transportant les 165,000 barils de gazoline. Le DG du BMPAD, Ignace St Fleur avait indiqué que toutes les dispositions étaient prises pour faciliter l’approvisionnement des pompes dans le meilleur délai.

Pour l’instant, ceux du marché informel continue de faire leur beurre au détriment des consommateurs.

Joute Joseph, Premier Ministre

Leave a Reply

Your email address will not be published.