Jovenel Moise lavé de tout soupçon

Jovenel Moise lavé de tout soupçon

Le juge d’instruction Brédy Fabien qui enquetait sur les accusations de blanchiment d’avoirs portées par des Sénateurs de l’opposition contre le Président Jovenel Moise à finalement rendu son ordonnance après deux ans d’instruction. Il s’agit d’une ordonnance de non-lieu qui a lavé le Chef de l’Etat de tout soupçon quant aux accusations de blanchiment des avoirs, a confié Paul Eronce Vilard, Commissaire du Gouvernement (Procureur de la République) Près le Tribunal de Première instance de la capitale haitienne.

Le juge Brédy Fabien souligne qu’il n’y a pas matière à poursuivre le citoyen Jovenel Moïse, a expliqué Paul Eronce Vilard à Roberson Alphonse du quotidien Le Nouvelliste, soulignant que l’instruction avait débuté avant que Jovenel Moïse ne devienne président. Le chef du parquet de Port-au-Prince a rappelé que Jovenel Moïse a aussi répondu aux questions du juge d’instruction dans le cadre de ce dossier.

Haiti se livre depuis un certain temps à la criminalisation des différences politiques où chacun utilise sa position (Pouvoirs Législatif et Exécutif) ou ses prérogatives soit pour intimider, accuser ou dénigrer son potentiel adversaire. Même la fameuse formule d’interdiction de départ qu’on croyait revolue avec la fin de la dictature est redevenue également la norme des pouvoirs de gauche comme de droite, en dépit de son illégalité.

ST/HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.