Haiti-vaccuum: Claude Joseph semble perdre du poil

Considéré sans équivoque comme leader de fait d’Haiti après la prise en main de la situation, celui qui a permis au pays d’arborer un semblant de continuité au lendemain de l’assassinat du president Moise n’est plus considéré comme leader légitime de la transition en Haiti, selon ce qu’a confié une voix anonyme du département d’Etat à un journal dominicain ce jeudi.

Toutefois en début de semaine, des voix du département d’Etat et de l’ONU s’étaient clairement exprimée quant à leur volonté de travailler avec ce dernier vers la tenue d’élections générales avant la fin de l’année.

Au fur et à mesure que le temps passe, la tendance des articles des media internationaux se penche vers l’idée d’un pouvoir non encore établi et reclamé par plusieurs politiciens ou regroupements de politiciens en Haiti. Parallèlement, le discours évolutif des tenants de la communauté internationale tend à passer de l’appui au Premier Ministre démissionnaire à la démarche vers un dialogue en vue d’un leadership inclusif. Ce qui ne fait qu’alimenter les espérances chez les autres prétendants au pouvoir en Haiti et renforcer l’incertitude dans le camps de Joseph.


HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.