Haïti: l’aide au développement du sous- développement

L’aide tant qu’elle n’amène pas à être dépendant des aides, est un prêt à 70  %  d’intérêt.

Cela fait des années que l’on donne des aides à Haïti et ceci dans tous les domaines mais ce pays devient pire que dans les années 90.

Pourquoi ?  Une question que l’on doit se poser et répondre aussi rapide que possible.

Est -ce que c’est de l’aide que ce pays a besoin ou autres choses ?

Il semble que le type d’aide qu’on nous donne ainsi de suite n’a pas le mode passe pour mettre le pays sous la route du changement. C’est un point de vue après une observation critique sur le passé et sur le présent.

Le problème d’Haïti c’est que l’international impose ce qu’il trouve bénéfique à lui. Et les leaders haïtiens ne planifient aux intérêts de la nation. Ce déséquilibre découle d’une part, du caractère impitoyable des leaders, au sens qu’ils mettent l’intérêt du pays de côté pour garantir leur réussite personnelle. D’un autre côté, la majorité de ces dirigeants n’ont aucune expérience, aucun sens de leadership et aucun amour patriotique.

En fait, la communauté internationale profite des faibles de nos dirigeants pour avoir la mainmise constante sur Haïti, elle contrôle surtout le vote du peuple qui se met toujours de côté.

Dans les coulisses, la communauté internationale finance comme toujours la déstabilisation d’Haïti, après pour donner son bras lorsque le pays cherche la stabilité. Une démargogie dans laquelle la société haïtienne est conditionnée à instrumentaliser afin de rester dans le sous-développement.

“On ne développe pas on se développe”

Haïti se développera par elle-même et par la collaboration saine , transparente , constructive  et dans la liberté de choisir ses leaders sans imposition, sans influence étrangère comme la collaboration Haitiano – Vénézuélienne.

La question que l’on se pose toujours pourquoi nous sommes ainsi puisque nous avons des hommes formés aussi, nous avons des docteurs et des doctorants dans tous les domaines ?

Bien que, l’international et les dirigeants haïtiens ont travaillé pourqu’Haïti s’appauvrit de plus en plus certes, mais les problèmes de l’éducation (construire la citoyenneté, construire l’honnêteté, construire les citoyens à être responsable) sont à la base.

Actuellement le  pays atteind à un niveau de vie exécrable, un pays où l’insécurité dépasse le pouvoir de la police et de l’armée,  un pays où la famine dirige les cerveaux, un pays où ses enfants n’ont qu’un seul objectif partir, un pays où la vie est emprisonné par les gangs armées, un pays qui commence à se diviser en république et qui pourrait devenir un continent à lui seulement. Tout cela est découle à partir des influences parce-que nous avons un problèmes d’éducation à la base. Une éducation locale inspirée par la réalité Haïtienne, construite pour Haïti et pour développer le pays.

Les États-Unis, la France, le Canada … et leurs représentants Haïtiens parfois qui arrivent même à la magistrature suprême sont entrain de jouir de leurs exploits inouïs titré :  ” L’Haïtien paie pour avoir choisi de prendre son indépendance.” Oui, mais  tant que les haïtiens ne cherche pas à être de bien membrés la nation par des construits comme l’éducation, la discipline, la justice et la moralité nous serons toujours déséquilibrés par les autres nations.

Daphnis SAINT CYR


daphche634@gmail.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.