Haiti-Caducité du parlement: Joseph Lambert invite l’Exécutif à rectifier

Haiti-Caducité du parlement: Joseph Lambert invite l’Exécutif à rectifier

Le lundi 13 janvier 2020, un peu après minuit l’Exécutif haitien a publié sur le compte twitter officiel du Président Jovenel Moise le message suivant: Ce lundi 13 janvier 2020, ramène la fin de la 50ème législature. Nous constatons la caducité du Parlement et nous prenons acte de ce vide institutionnel occasionné par le départ de la chambre des députés et des 2/3 du Sénat.

Les réactions, déjà prévisibles, de certains Sénateurs notamment parmi les neuf qui sont concernés par la question, à savoir si cette date marque la fin ou non de leur mandat, n’ont pas attendu l’aube.

Par ailleurs, Joseph Lambert, à l’instar de ses collègues, dénonce le thème de caducité utilisé par l’Exécutif, souhaitant une rectification du message du chef de l’Etat. Tout en admettant qu’avec un effectif réduit le Sénat sera dysfonctionnel, il souligne que ce état de fait n’autorise pas le pouvoir Exécutif à annuler son mandat qui demeure même après la fin de celui du Président Moise.

Si des Sénateurs comme Jean-Marie Salomon et Patrice Dumont sont allés plus fort en criant à la dictature, Joseph Lambert a quand même mis un bémol, soulignant que seul un accord politique visant à harmoniser la question des mandats des Sénateurs ou des échéances électorales pourraient déboucher à une remise en question de son mandat de Sénateur.

S’Il est évident qu’au moins dix d’entre eux ont un mandat qui arrivent à expiration, en 2023, une grande partie de l’opinion publique semble se conformer à l’idée d’un renouveau en ce qui a trait au pouvoir législatif, grandement décrié, à cause des agissements des hommes de loi, durant ces deux dernières années.

Robinson François

Leave a Reply

Your email address will not be published.