Gérard Gourgue aura-t-il des funérailles nationales?

Gérard Gourgue aura-t-il des funérailles nationales?

L’ancien membre du CNG, Gérard Gourgue est parti ce weekend à l’age de 94 ans. Grand défenseur des droits de l’homme au temps de Duvalier, il aura marqué la lutte contre l’arbitraire en Haiti et inspire un certain respect tant à droite qu’à gauche dans les milieux politiques de son temps.

L’histoire retiendra certainement sa bravoure et son sens du devoir mais aussi la comédie à laquelle il s’était prêté comme président parallèle au nom de l’opposition au début du mandat populaire d’Aristide en 2001. Son départ ce weekend est marqué par des éloges et des propos de sympathies signés de tous les secteurs de la vie nationale.

Parallèlement à ses combats, il s’était adonné à l’éducation de la jeunesse au niveau classique au Collège Gérard Gourgue qu’il dirigeait. Il fait partie de la dernière espèce de politiciens ou d’intellectuels haitiens qui portaient encore en eux un certaine marque de recul, de dignité et d’intégrité.

Le Chef de l’Etat, Jovenel Moise a publié sur sa page twitter des propos résumant le sentiment national pour cet homme: “Il a été un pionnier dans la lutte des Droits Humains en Haïti. Patriote convaincu, il a marqué l’histoire de notre pays par la profondeur de son engagement et son civisme.”

Gérard Gourgue fut le visage de l’opposition au sein du Conseil National de Gouvernement des Généraux Avril, Namphy, Regala et Valès au départ du président à vie Jean-Claude Duvalier en 1986. L’échec de cette transition est, en partie, la cause des années d’instabilité qu’aura connu le pays depuis. Mis à part Regala et Cinéas, ils voulaient tous être président.

Pour preuve, Gourgue s’est démarqué du conseil sans s’expliquer et sera par la suite candidat à la présidence. Pour lui barrer la route à la présidence l’Armée a organisé une semaine de terreur guerrière dans tous le pays pour enfin déboucher sur le massacre de la ruelle Vaillant. Namphy s’est ensuite proclamé président après l’éviction de Manigat et Avril lui a remplacé à la présidence après un coup d’état de petits soldats contre Namphy ce qui a annoncé le début de la fin des Forces Armées d’Haiti, plongées depuis dans le désordre, des mutineries et le non respect des autorités tant civiles que militaires jusqu’à sa mise au rencart après le coup d’Etat meutrier contre Aristide et les trois années de terreur imposées au peuple haitien.

Quelles funérailles entend-on donner à ce modele et ancien chef d’Etat (CNG) et quelles sont les critères de cette décision en Haiti?

HH

Leave a Reply

Your email address will not be published.