Dérives du secteur religieux, Dr Thélot en appelle au Protecteur du Citoyen

Dérives du secteur religieux, Dr Thélot en appelle au Protecteur du Citoyen

Lettre ouverte du Président du CNLTP à Me Renand Hédouville de l’Office du Protecteur du Citoyen.

Je vous présente mes compliments.

Permettez que je commence mon propos en saluant la haute qualité du travail que vous effectuez à la tête de l’Office de la Protection du Citoyen, depuis votre arrivée en octobre 2017.

L’objet de ma correspondance consiste à attirer votre attention sur un ensemble de dérives qu’il m’est donné de constater de la part du secteur religieux et dont les manifestations tendent à se répéter trop souvent ces derniers temps.

En effet, plusieurs cas de traite des personnes et d’abus sexuels touchant principalement des mineurs placés en orphelinat ont impliqué des individus opérant au nom de certaines missions évangéliques et de groupes religieux. En ce moment même, il existe une vidéo en circulation qui montre un certain prophète en train de maltraiter une petite fille en toute quiétude.

Par ailleurs, plusieurs voix se sont déjà élevées au sein de la société haïtienne pour exprimer leurs préoccupations par rapport à des pratiques dégradantes à l’encontre des femmes dans plusieurs assemblées religieuses du pays. Ces pratiques portent atteinte à la dignité et aux droits de la personne. Elles peuvent contribuer à la banalisation de la traite au travers de toutes les formes qu’elle pourrait adopter.

Monsieur Le Protecteur, en ma qualité de citoyen engagé et en tant que Président du Comité National de Lutte contre la Traite des Personnes en Haïti, je vous demanderais d’intervenir en vue d’une meilleure protection des droits des pratiquantes et des pratiquants de la foi sur l’ensemble du territoire national. Le secteur religieux est vital pour le maintien de la cohésion du tissu social. Il serait regrettable que les dérives orchestrées par certains en viennent à éroder la confiance de la communauté dans toutes les institutions religieuses. Peut-être, jugerez-vous opportun d’entreprendre un dialogue avec les représentantes et représentants de ce secteur afin d’éviter que le pire ne se produise. Car, pire que les scandales financiers, pire que les nuisances sonores, le phénomène de la traite des personnes et de la maltraitance des enfants risque de produire une onde de choc dans le secteur religieux haïtien.

Pour ma part, je resterai disponible à toutes fins utiles.

Veuillez agréer, Monsieur le Protecteur du Citoyen, l’expression de mes considérations distinguées.

 Dr. Fils-Lien Thélot, Président du CNLTP

Leave a Reply

Your email address will not be published.