Bilan de la PNH: Un policier tué, sept bandits stoppés et plusieurs autres sont blessés, lors d’un affrontement à Martissant

La Police Nationale d’Haïti (PNH) annonce avoir stoppé sept bandits, et blessés plusieurs autres, dans le cadre d’un affrontement entre des agents de la PNH avec des groupes armés à Martissant, dans la nuit du vendredi 1er octobre 2021. Lors de cet affrontement,  le policier Exil Michelet, un agent de l’UDMO a été tué par des individus armés.

Quelques heures après que les réseaux sociaux ont enflammé des réaction à l’encontre du directeur général a.i de la PNH, Léon Charles, l’institution policière a apporté des précisions sur les faits qui se sont déroulés à la troisième circonscription de Port-au-Prince, zone martissant, dans la nuit du vendredi 1 er octobre 2021.

La PNH, a travers une note livre sa version des faits qui sont déroulés à martissant, dans la nuit du vendredi 1er octobre 2021. L’institution policière haïtienne a fait savoir que «suite aux dispositions qui ont été prises pour quadriller la zone métropolitaine et renforcer la présence policière à Martissant, hier après-midi, des bandits ont tenté d’agresser les passants l’axe routier de ce quartier».

« La PNH a réagi et suite à des manœuvres, l’un des blindés a eu une panne mécanique.  Malgré tout, les policiers ont continué leur riposte, mais en place.  Des renforts, provenant de différentes unités, ont été envoyées en appui aux policiers en difficulté» explique la PNH dans une note d’information.

Selon un bilan de la PNH «Sept (7) des huit (8) policiers abord du blindé ont été évacués, un (1) policier tué. En effet ce dernier a fait un détour et a été récupéré apparemment par les bandits. Un autre policier, tombé en syncope, a été conduit à l’hôpital et se récupère maintenant. Sept (7) bandits stoppés et plusieurs autres sont été blessés selon les informations recueillies par le service de renseignement de la PNH». Sans pourtant apporter de précision sur le blindé de la PNH.

Par ailleurs, le haut commandement adresse ses sympathies à la famille du policier Exil Michelet.  «Il était dans la 27e classe de la PNH et était affecté à l’UDMO.  C’était un policier modèle et discipliné.  Il a été abattu alors qu’il défendait la nation et l’institution policière», indique la PNH dans cette note.

Selon la PNH, le chef de l’UDMO est déjà en contact avec sa famille et au niveau du commandement nous comptons rencontrer les membres de sa famille pour les suites. La PNH rassure que« nous continuerons à effectuer des patrouilles sur la route de Martissant pour permettre à la population de vaquer à ses occupations».

Selon le constat de la PNH, ce dispositif a considérablement réduit les capacités de nuisance des bandits qui ne jurent que pour terroriser la population.

«En effet, les récentes interventions de la PNH sur cet axe ont empêché, entre autres, le détournement de plusieurs camions de marchandises», déclare la PNH.

L’institution policière haïtienne, dit, «nous allons mettre en place des opérations ciblées pour que tous les individus ayant participé à l’assassinat du policier Michelet Exil soient arrêtés puis traduits par devant qui de droit». «Nous en profitons pour lancer un appel à la population pour continuer à appuyer la PNH dans ses efforts visant à rétablir l’ordre dans les communautés faisant face à la violence des gangs armés» sollicite elle.

Par ailleurs, la PNH, n’a pourtant révélé ni l’identité de ces bandits stoppés, ni l’endroit de refuge après qu’ils  ont été blessés lors des échanges de tirs.

Leave a Reply

Your email address will not be published.