1e Festival Vodou des Gonaives, des pasteurs se ridiculisent

1e Festival Vodou des Gonaives, des pasteurs se ridiculisent

Gonaives accueille des pratiquants vodou de tout horizon pour la tenue du premier Festival vodou en Haiti à l’occasion du 14 Aout. Des charlatans de pasteur en voient un renouvellement d’un pacte avec le diable, comme ils ont taxé le congrès de la liberté de Bois Caiman du 14 aout 1791 et leur intolérance s’éparpille sur l’internet. Voyez Boukman, il y a de ces nègres qui ne méritent que le fer et le joug de l’esclavage.

Certains pasteurs protestants en mal d’audience et de dimes et ils sont des milliers, cherchent à diaboliser le festival, comme ils sont parvenus à ternir l’image du soulèvement des esclaves. Le plus hérésique d’entre eux, un certain Jeune, a été un jour baptisé Boukman. Baptiser un mort n’est-elle pas à l’opposé de l’enseignement de la parole faite chaire? Mais ce sont des pasteurs Haitiens, ils ont le monopole des histoires ridicules. Aussi, le lieu qui devrait être la Mecque noire n’est plus qu’u relique d’un moment d’une liberté qu’on a déméritée. Les vodouisants n’aimant pas la violence qu’un tel conflit risquerait de générer.

Cette église à face multiple, avec des fidèles affamés, souffrant presque tous de malnutrition aigue, doit d’abord se repenser et se situer dans une logique de développement humain, comme c’est le cas dans les autres pays, au lieu de continuer à chercher des raisons d’existence dans un dualisme permanent avec le vodou, notre culture.

Les Haitiens sont devenus des marrons éternels en pratiquant de jour la religion du maitre et en vivant à l’intérieur leur vraie essence en tant que nation, leur vraie culture en tant que peuple et leur vraie religion en tant qu’alliage de l’Afrique subsaharienne et l’ile mythique des Tainos, Haiti. Tout cela est acceptable pour tous et peut se comprendre.

Mais ils sont devenus aussi, pour la plupart des traites et des fabulateurs. Tous ces ratés qui ne peuvent réussir dans une profession productive se rouent vers des écoles théologiques bidons et sortir avec un diplôme d’un métier sans avenir pour emmerder le monde.

Tôt après l’Indépendance du pays avec tout le cortège de haine que cela a suscité chez le blanc, les protestants noirs des Etats-Unis ont décidé, pour la plupart de venir s’installer sur cette terre de liberté pour réorganiser le commerce et mettre les bases d’une fière nation noire dans la Caraibe. Des structures organisationnelles ont été mises en place à cet effet, des publications et des conférences vendent l’idée de cet exode positive. Mais l’idée a été vue comme une menace réelle pour les Etats-Unis et l’ancien monde, aussi la mission des protestants en Haiti a été infiltrée et réorientée vers une évangélisation en faveur du sous-développement, notamment avec la diabolisation des croyances légitimes du malheureux peuple d’Haiti.

Aujourd’hui encore, en guise de gène ou de méa maxima culpa, des théologiens de la nouvelle génération cherchent aussi à plaire aux maitres en continuant à s’opposer à tout ce qui est Haitien, dont ce festival historique et culturel prévu pour ce 14 aout, aux Gonaives.

Un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir. Mais la mission des évangélistes haitiens n’est-elle pas de tuer cette mémoire? Ils contribuent, peut-être par ignorance, à la mise en place de cet espace de misère noire qu’est devenue Haiti en 200 ans d’existence.

C’est louable d’apporter la bonne nouvelle, mais tous ces pasteurs escrocs sont-ils aveugles? Jusques à quand continueront-ils de prêcher à une foule de gens tristes et miséreux, sans orientation, sans sens du travail et du bonheur avec l’unique espoir d’un paradis qui de toute façon a été conçu sur des à peu près?

Toutes les religions ayant sa part de faussetés, que tout le monde s’occupe de ses affaires dans le respect de l’autre. Cette intolérance active et impolie des pasteurs des cultes réformés, comme toute autre intolérance, commence à nuire au bon sens et risque de créer de nouveaux foyers de tension pour rien.

HI/Haiti hebdo

Leave a Reply

Your email address will not be published.